Indexation annuelle de l’épargne-pension et de l’épargne à long terme gelée

 

Dans le contexte de la crise du coronavirus, le gouvernement a décidé de ne plus indexer les primes maximales d’épargne-pension et d’épargne à long terme jusqu’en 2023 inclus.

Pour l'épargne-pension et pour l'épargne à long terme, le maximum fiscal est cliqué sur la prime maximale de 2019. Pour l'épargne à long terme, celle-ci débutera pour la prime de 2020, pour l'épargne-pension, cela ne prendra effet qu'à partir de 2021.

 

Voici un aperçu de la prime maximale fiscale, de l’avantage fiscal et de la taxation finale pour l’épargne-pension et l’épargne à long terme.

Épargne-pension :

Plafond fiscal : 990 EUR pour l’épargne-pension classique et 1 270 EUR pour l’épargne-pension majorée.

 

L'épargne-pension classique permet de bénéficier d’un avantage fiscal de 30 % sur la prime versée, ce qui représente un avantage de 297 EUR au maximum dans votre impôt sur le revenu des personnes physiques. Dans l'épargne-pension majorée, vous avez la possibilité de verser une prime plus importante, mais l’avantage fiscal est limité à 25 %, soit à 317,50 EUR au maximum.

À l'âge de 60 ans, le capital constitué est taxé au taux de 8 %, outre la taxe communale due. Au cours des années suivantes, vous bénéficiez toujours de l’avantage fiscal sur les primes, mais celui-ci n’est plus taxé.

À partir de 2021, le maximum d'impôt tombera à 980 euros pour l'épargne-pension classique, ce qui se traduira par un avantage fiscal de 294 euros. Le maximum d'impôt pour l'augmentation de l'épargne-pension s'élèvera alors à 1 260 EUR et offrira un avantage fiscal de 315 EUR.

Épargne à long terme :

Plafond fiscal : 6 % du revenu net imposable + 176,40 EUR, avec un montant plafonné à 2 350 EUR.

L’épargne à long terme n’est possible que si votre bonus logement n’est pas encore utilisé ou n’a pas encore atteint son maximum. La prime payée donne droit à un avantage fiscal correspondant à 30 % de la prime dans l'impôt sur le revenu des personnes physiques,  ce qui représente un avantage réel de 705 EUR au maximum.

Tout comme dans le cas de l’épargne-pension, le capital constitué est taxé à 60 ans. L’épargne à long terme est toutefois taxée au taux de 10 %, outre la taxe communale due. Par ailleurs, une taxe de 2 % est également retenue sur la prime à chaque versement.

Conclusion

Tant pour l'épargne-pension que pour l'épargne à long terme, il est conseillé d'épargner le maximum fiscal en s’assurant ainsi une sécurité financière au moment de prendre sa pension légale et de bénéficier d’un avantage fiscal au cours de la constitution du capital. L'épargne fiscale est de plus en plus avantageuse par rapport à l'épargne sur un livret d'épargne classique, en raison des rendements nettement plus élevés et des avantages fiscaux.

Source Finaco BV